Caution SACCEF : Montant, calcul, fonctionnement

saccef-caution-credit-immobilier.jpg

La garantie SACCEF ou garantie de la Société d’assurance des crédits des caisses d’épargne de France n’est autre qu’une proposition de cautionnement applicable aux crédits immobiliers souscrits auprès de tout établissement de la Caisse d’épargne.

Il convient de noter qu’elle concerne aussi bien le crédit immobilier que toute autre opération financière nécessitant la constitution d’une garantie.

Fonctionnement de la caution SACCEF

La caution SACCEF se veut être une alternative à la constitution d’hypothèque ou du privilège du prêteur de deniers notamment dans le cadre de la souscription d’un prêt immobilier.

Se faire cautionner par l’offre de la Compagnie européenne des garanties et cautions ou CGEI qui appartient au groupe Caisse d’épargne permet ainsi d’échapper à toute procédure d’inscription auprès de la conservation des hypothèques ainsi qu’à toute mainlevée, démarches qui impliquent toutes des frais conséquents.

Il s’avère que le cautionnement d’un prêt immobilier par la CGEI à travers la caution SACCEF s’avère être plus économiques que les garanties classiques et ne demande pas de démarche particulière de la part de l’emprunteur.

En effet, il appartient à la banque de transférer la demande de garantie auprès de l’organisme de cautionnement qui étudiera le dossier et manifestera sa réponse sous 48h environ.

La plupart des projets sont cautionnables par la SACCEF qu’il s’agisse de l’achat d’un bien neuf ou ancien, d’une résidence principale ou secondaire, d’un rachat de crédit, d’un projet de construction ou encore de travaux d’extension ou de rénovation. Tous les types de prêts peuvent se constituer grâce à la caution SACCEF en plus du crédit immobilier.

Pour accorder ou refuser le cautionnement, la CGEI se basera sur les ressources de l’emprunteur pour voir sa capacité d’emprunt, son contrat de travail pour s’assurer de la régularité de ses ressources et leur pérennité, son taux d’endettement pour s’enquérir s’il peut encore se permettre de s’engager dans le prêt à cautionner, son historique bancaire, le montant de son apport, ou encore la composition de son foyer.

En pratique, si une défaillance de l’emprunteur est constatée lors du remboursement de son crédit, la caution SACCEF se substitue à lui pour s’acquitter des échéances à sa place. Elle s’adressera ensuite à son adhérant défaillant pour trouver des solutions à ses difficultés de paiement. Il ne s’agira de la saisie et la mise en vente de son bien immobilier qu’à défaut d’autres solutions moins graves.

Contrairement à d’autres offres de cautionnement, celle de la caution SACCEF ne donne lieu au moment de la fin du prêt à aucun remboursement de frais, éléments de la cotisation versée lors de la constitution.

Montant et calcul de la caution SACCEF

Le choix de la caution SACCEF représente un coût de 1 à 1,5% du prêt immobilier ou de tout autre prêt qu’elle est vouée à garantir.

En plus de son coût relativement faible, la caution SACCEF a le mérite de pouvoir se transférer sur un nouveau bien immobilier si celui qu’elle garantissait venait à être revendu.

Sa mise en œuvre est dans tous les cas facile, l’essentiel des calculs revenant à l’organisme de cautionnement. Ce calcul se fera en tenant compte du montant à garantir, du montant de l’apport personnel de l’emprunteur, de la destination du prêt…

La caution SACCEF est proposée par :

  • Les Caisses d’Epargne
  • Les Banques Populaires
scroll to top