Comment réussir son rachat de crédit

Comment réussir son rachat de crédit

Le rachat de crédit ou regroupement de crédit permet de réunir deux ou plusieurs prêts pour n’en former plus qu’un. Que ce soit un prêt immobilier, un crédit à la consommation avec un crédit auto ou un prêt travaux, vous pouvez les réunir pour ne payer qu’une seule mensualité moins élevée. Cette option permet d’éviter le surendettement et de dégager une trésorerie plus important chaque mois. Cependant, des erreurs sont vites arrivées lorsque l’on n’a pas les outils nécessaires à sa portée, retrouvez dans cet article les conditions à respecter pour réussir son rachat de crédit.

Les conditions à respecter

Dans un premier temps, pour que votre demande soit acceptée et que vous mettiez toutes les chances de votre côté, il faut que vos comptes soient propres par là on entend bien sûr que vous ayez une bonne santé financière. Les premières exigences seront d’avoir des revenus stables tous les mois ainsi qu’un contrat de travail, idéalement un CDI. Les profils ayant le plus de chance de faire racheter leur crédit sont ceux étant en CDI ou en CDD, les fonctionnaires, les micro-entrepreneurs et les professions libérales. Certains profils auront plus de mal à réaliser cette opération du fait qu’ils présentent trop de risques pour les banques. En effet, dans cette catégorie nous pouvons identifier les ménages en instance de divorce, les locataires et propriétaires fichés au FICP (Fichier des incidents de paiement de crédits aux particuliers). L’âge est un critère pris en compte du fait que la limite pour générer un regroupement de crédit est de 75 ans, même si le premier critère que les banques regardent est la fin de la période de remboursement.

Le taux d’endettement est très important et il est pris en compte par les banques lors du montage de votre dossier. Pour rappel, il s’agit du montant qu’un emprunteur peut dédier au remboursement de son crédit tout en pouvant vivre correctement à côté. Ainsi, la solvabilité est un critère important pour les banques. Ce taux d’endettement ne doit pas dépasser les 33 % et peut aller jusqu’à 35 % pour certains cas. Lorsque vous réalisez un prêt immobilier pour financer votre logement principal ou secondaire, cela exclu les autres types d’investissement. De ce fait, les biens immobilier professionnels, les dettes professionnelles ou encore la réalisation de travaux seuls ne sont pas autorisés si votre objet de financement ne le stipule pas. Ainsi, il faut prendre en compte l’objet de votre financement pour votre rachat de crédit. La solution la plus simple serait de contacter un courtier spécialisé pour qu’il vous guide du début à la fin de votre projet.

ESTIMATION DE VOTRE RACHAT DE CRÉDIT EN DEUX MINUTES

Quand faut-il faire racheter son prêt ?

L’autorité de contrôle prudentiel et de résolution conseille plusieurs éléments avant de réaliser son rachat de prêt. Tout d’abord, la durée restante de remboursement doit être supérieure à la durée écoulée. Ainsi, cela est intéressant lorsque c’est réalisé dans les premières années du prêt. Ensuite, il faut que le montant du capital restant dû soit assez élevé. De plus, la différence entre votre taux actuel et le nouveau doit être de 0,7 point au minimum. Et enfin, le montant des frais divers doit être pris en compte, comme les frais de dossier, les frais d’assurance ou encore les frais de garanties.

Conclusion

Ainsi, pour réaliser votre rachat ou regroupement de prêt, il est primordial de se préparer et d’avoir un compte bancaire irréprochable, un contrat de travail ainsi qu’un salaire régulier. Comme pour un crédit immobilier, il faut prendre en compte le taux d’endettement et comparer les taux pour bénéficier des meilleures conditions. Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez faire appel à un courtier en rachat de prêt qui réalisera toutes les démarches pour vous.

Renégocier un prêt à la consommation

Renégocier un prêt à la consommation

Le crédit à la consommation est un prêt qui concerne toutes les opérations non liées à l’immobilier. Ce dernier peut-être renégocier alors que pour le prêt conso, les conditions sont plus obscures. Nous allons voir ensemble dans cet article comment s’emploie la renégociation du prêt à la consommation.

Renégociation de crédit, comment faire ?

Tout d’abord, la renégociation de crédit consiste à modifier les termes du contrat en réalisant un avenant. Ainsi, l’emprunteur revoit les modalités de remboursement avec son organisme de prêt ou bien avec un intermédiaire comme un courtier en prêt. L’emprunteur doit alors contacter le prêteur pour lui demander une renégociation. Une fois cela fait, le prêteur lui propose un avenant avec de nouvelles conditions, un meilleur taux, des mensualités moindres, etc. De plus, plusieurs éléments doivent figurer sur cet avenant, notamment le TAEG, l’échéancier, le coût du crédit et les modalités de variation du taux s’il est variable. Il est important de noter que des frais de dossiers et des indemnités de remboursement anticipé peuvent être demandés. Il faut alors évaluer le coût du crédit avant et après renégociation afin d’en ressortir toujours gagnant.

Renégocier un crédit à la consommation

La renégociation de crédit n’est réservée qu’au prêt immobilier, le prêt à la consommation quant à lui est exclu de cette pratique. En effet, lorsque les termes du contrat sont conclus et signés, l’emprunteur ne peut pas faire machine arrière. De plus, avec cette catégorie de prêt, vous ne pouvez ni renégocier les mensualités ni la durée du prêt en cours. Pour les organismes prêteurs, les crédits conso possèdent des montants et durées trop faibles pour être renégociés. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) est un facteur important lors du choix de ce prêt, il peut rapidement varier et devenir intéressant ou non. Ainsi, la renégociation de crédit a pour objectif d’obtenir un taux de crédit inférieur à celui qui est en cours, elle peut également permettre de revoir le montant des mensualités. De plus, l’emprunteur, en faisant une renégociation, peut obtenir des conditions de financement adaptées à ses capacités de remboursement. La renégociation de prêt est intéressante pour les prêts qui le permettent.

Cependant, pour pallier cela, l’opération de rachat de prêt est recommandée pour ce type de crédit. En effet, le regroupement de prêts ou rachat de prêts a pour objectif de solder le ou les crédits afin de contracter un tout nouveau prêt avec de nouvelles mensualités. De la même manière, vous pouvez contracter votre prêt immobilier avec votre prêt à la consommation dans le même rachat de crédit. Ainsi, cela s’en suit avec une réduction des mensualités avec un allongement de la durée du remboursement ce qui vous permet d’avoir plus de facilité à rembourser et à profiter de votre emprunt pour réaliser vos projets.

ESTIMATION DE VOTRE CRÉDIT CONSO EN DEUX MINUTES

Quelles sont les alternatives ?

Si vous êtes face à des difficultés au moment de rembourser votre prêt à la consommation il existe plusieurs alternatives outre celle de renégocier son crédit conso. Vous pouvez réaliser un report d’échéance, au maximum deux fois dans l’année. Cette option dépend des banques, certaines autorisent le report de façon totale et d’autres de façon partielle. Également, vous pouvez mettre en pause votre crédit pendant une certaine durée. Cette alternative vise à stopper le remboursement des mensualités sur une période définie, la durée est à définir avec l’organisme prêteur. En outre, la meilleure solution pour le prêt à la consommation est le rachat de crédit. Cela permet dans un premier temps de réduire les mensualités en faisant racheter vos prêts par un établissement spécialisé. Ainsi, vos mensualités seront étalées dans le temps et amoindries.

Le rachat de crédit ou regroupement de crédit

Le rachat ou regroupement de crédits vous permet de rassembler tous vos crédits en un seul et unique prêt en allongeant la durée de remboursement et en allégeant vos mensualités. Il existe différents types de crédits éligibles au regroupement, notamment le rachat de crédit immobilier, le rachat de crédit à la consommation et le rachat de crédit conso et immobilier en même temps. Pour ce faire, vous devez contacter un nouvel établissement de crédit qui rachètera votre ou vos prêts. Ils seront par la suite remplacés par un nouveau contrat avec un meilleur taux et des mensualités plus abordables, mais avec une durée plus étendue. Tout le monde peut bénéficier du rachat de prêt, qu’il soit locataire, propriétaire ou salarié. Cependant, les fichés de Banque de France sont interdit de prêt bancaire donc ce prêt ne leur sera pas attribué non plus. Afin d’éviter de le devenir, vous pouvez faire une demande de rachat de crédit afin d’éviter d’être interdit bancaire. En effet, si votre capacité de remboursement a fortement diminué et que cela a rendu vos mensualités trop élevées, la solution se trouve peut-être ici. En revanche, rien ne garantit que votre demande de rachat de prêt soit acceptée, il faut d’abord remplir toutes les conditions nécessaires en réalisant un dossier.

Pour réaliser une demande de regroupement de crédit, vous devez être prêt à changer de banque ou d’organisme prêteur. Ainsi, il vous faudra déposer une demande dans un établissement de rachat de crédit. Par la suite, votre demande sera étudiée comme pour une demande de prêt classique. Et enfin, votre dossier sera accepté ou non. Si le dossier est accepté, votre nouvel organisme de prêt va solder le crédit que vous souhaitez faire racheter puis un nouveau contrat sera réalisé avec de nouvelles conditions. Vous pouvez ainsi faire baisser vos mensualités sur ce nouveau contrat. Ceci étant dit, vous devez être conscient que si vos mensualités baissent, cela signifie que la durée de votre crédit sera allongée. Également, il est important de noter que tout rachat de crédit implique une majoration du coût total du prêt.

Conclusion

La renégociation de votre taux de crédit peut être très intéressante si vous négociez au bon moment. Cependant, il ne faut pas oublier de renégocier l’assurance de prêt qui peut se révéler très cher. De plus, si vous avez contracté une maladie ou si vous avez atteint un certain âge au moment de la négociation, le taux de l’assurance emprunteur peut rapidement augmenter. La solution serait de négocier ce taux ou alors faire appel à un professionnel pour changer d’assurance et souscrire chez celle qui propose le meilleur taux et les meilleures conditions pour votre projet.