Rachat de crédit : la solution des taux qui augmentent

Le taux d’endettement est également un critère important quant à l’acquisition d’un prêt. Il permet avant tout de protéger la banque, mais également l’emprunteur. Les taux sont haut et ne semblent pas sur une pente descendante, c’est peut-être le moment pour réaliser un rachat ou un regroupement de crédits.

La limite du taux d’endettement à ne pas dépasser

Si l’emprunteur rembourse plusieurs prêts en même temps, il peut être intéressant de réaliser un rachat de crédits. Cependant, quelques critères sont à prendre en compte avant cette opération. Le taux d’endettement, autrement dit l’outil de mesure permettant de déterminer si un client est en mesure de contracter un prêt. Il correspond au rapport entre les revenus et les charges. Ce taux est fixé à 35 %, ce qui représente à peu près un tiers des revenus mensuels. Ce dernier représente un pourcentage des revenus liés aux charges fixes et compressibles. Nous pouvons y retrouver les dépenses essentielles comme le loyer, les mensualités de crédit ou encore la pension alimentaire. Ensuite, nous avons le budget restant qui correspond au reste à vivre. Celui-ci représente l’argent restant lorsque toutes les charges fixes ont été payées. Il permet de soustraire de vos rentrées d’argent, toutes les dépenses fixes du mois. Ainsi, comme son nom l’indique, le taux d’endettement permet de mesurer l’endettement d’un ménage. De plus, le taux fixé à 35 % sécurise et facilite l’opération en prévenant une faible capacité de remboursement. Cela évite que l’emprunteur ne soit plus en capacité de payer du fait que ses charges soient supérieures à ses dépenses, notamment aux mensualités du prêt. Le calcul du taux d’endettement s’effectue de la manière suivante :

(Montant total des charges fixes mensuelles / revenus mensuels) * 100

Depuis l’année 2022, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a établi une réévaluation du taux en l’augmentant de 2% ce qui le fait passer de 33 à 35%. Ainsi, ce taux à l’obligation d’être respecté tant par les organismes prêteurs que par les emprunteurs. Ainsi, si ce dernier n’est pas respecté, la demande de prêt ne peut être que rejetée. Cependant, il existe des exceptions, les banques sont autorisées à passer outre ce taux pour 20 % de leurs dossiers. Les primo-accédants sont prioritaires à cette dérogation exceptionnelle.

ESTIMATION DE VOTRE RACHAT DE CRÉDIT EN DEUX MINUTES

Réduire le taux avec le rachat de crédit

Comme nous avons pu le voir, le taux d’endettement peut rapidement devenir un problème si les dépenses fixes excèdent les rentrées d’argent. Pour pallier cela, le rachat de crédit serait une alternative cohérente et intéressante. Cela permettrait d’obtenir de nouveau des finances saines et de réduire le taux d’endettement. En effet, les ménages ayant plusieurs crédits, que ce soit un crédit à la consommation ou bien un crédit immobilier, peuvent faire appel au regroupement de crédits ce qui diminuerait drastiquement les mensualités payées.

Le rachat de crédit permet de regrouper plusieurs prêts en cours en un seul et unique crédit. Ici, le but étant d’obtenir un seul crédit, avec un seul taux moins élevé, des mensualités allégées et une durée allongée pour ce nouvel emprunt. Ainsi, cette opération permet de faciliter la gestion financière de l’emprunteur en réduisant les mensualités, ce qui va augmenter son reste à vivre. Cependant, le coût total du projet sera inévitablement plus élevé.

En résumé, le regroupement ou rachat de crédit sert principalement à faire baisser les mensualités du nouveau prêt, obtenir une plus grande trésorerie permettant notamment de financer d’autres projets, faciliter la gestion du budget mensuel et de passer sous la barre des 35 % pour le taux d’endettement, ce qui permettra d’accéder à de nouvelles opportunités bancaires. 

En conclusion, pour bénéficier des meilleures conditions et éviter de faire des erreurs, il est conseillé de faire appel à un courtier spécialisé en rachat ou regroupement de crédits.