Comment renégocier le taux de prêt immobilier ?

À un moment de la vie, il est impératif de penser à avoir un chez-soi. Dans la plupart du temps, l’acquisition d’un bien immobilier n’est pas une mince affaire, il faut donc faire recours aux prêts. Même si au début un taux d’intérêt est appliqué, il est possible avec le temps de revoir ce dernier à la baisse.

Vous remboursez depuis un bon bout de temps votre prêt et maintenant, vous éprouvez le besoin de renégocier le taux d’intérêt de votre crédit immobilier ? Cela est bien possible lorsqu’entre temps ce dernier a connu une baisse depuis votre souscription au prêt immobilier.

À travers cet article, nous allons vous expliquer comment faire pour renégocier le taux d’intérêt de votre prêt immobilier.

Il existe de nombreuses bonnes raisons de renégocier votre prêt immobilier. En fait, la renégociation de votre prêt immobilier peut servir pour plusieurs objectifs. Premièrement, si vous avez contracté le prêt l’année dernière ou il y a quelques années, votre prêt était le mieux adapté à votre situation.

LE MEILLEUR DU CRÉDIT IMMOBILIER AVEC JESUISCOURTIER

Bénéficiez gratuitement de notre simulateur pour comparer nos banques partenaires (les meilleures du marché) pour votre crédit immobilier. Trouvez le meilleur taux pour votre projet !

Axa-Banque
banque-populaire
BNP-Paribas
boursorama-banque
Caisse_d_epargne
crédit_agricole
ing_direct
LCL
HELLOBANK
Logo crédit mutuel

Aujourd’hui, votre situation a peut-être changé : Des changements dans vos revenus ou vos dépenses, des changements dans votre situation personnelle, etc. Ces changements auront probablement un impact sur votre budget. Renégocier votre prêt immobilier peut vous permettre de modifier la durée restante de votre prêt ou le montant de vos mensualités.

Dans les deux cas, cela aura une incidence sur vos coûts globaux, à la baisse ou à la hausse, en fonction de vos besoins. La renégociation de votre prêt hypothécaire vous permet donc : de préserver votre mensualité en réduisant la durée de votre prêt, mais aussi de réduire vos dépenses en réduisant la mensualité pour la même durée de votre prêt. Que de bonnes raisons pour penser à renégocier votre crédit immobilier. Mais attention, il existe une grande différence entre la renégociation d’un crédit immobilier et le rachat de ce dernier.

La différence entre le rachat de prêt et la renégociation de crédit

Dans un premier temps, il est important de savoir que le rachat comme la renégociation du taux de votre crédit immobilier bien qu’étant différents, sont tous deux des solutions pour bénéficier de taux d’intérêt plus attractif.

La renégociation d’un prêt consiste en une négociation avec la banque dans le but d’obtenir des conditions plus avantageuses que celles négociées lors du premier prêt. Le client tente de modifier le contrat en déposant un avenant. Après examen du dossier, la banque décide de modifier ou non les conditions (taux, durée, mensualité, échéancier). Financièrement, l’opération devient avantageuse pour l’emprunteur à partir d’une différence d’au moins 1% entre le taux d’intérêt proposé et le taux d’intérêt initial.

À l’inverse, lors d’un rachat de crédit immobilier, le client choisit de faire racheter ses crédits en cours par une nouvelle banque. Le rachat de différents prêts nécessite l’établissement d’un nouveau contrat. Le nouveau prêt, contracté à de meilleures conditions et à un taux d’intérêt plus favorable, permet le remboursement intégral du capital restant du prêt initial. Les objectifs sont les mêmes que pour une renégociation : obtenir une baisse des mensualités ou une réduction de la durée de remboursement ou les deux. Le rachat d’un prêt réel implique que l’emprunteur doit prévoir le coût du dossier investi par la nouvelle banque et l’indemnisation du remboursement anticipé du prêt initial.

Contrairement à la renégociation du prêt, le rachat de crédit peut intervenir dans le cas de prêts réels et courants. C’est ce qu’on appelle la restructuration des prêts. Ici, on essaiera de démultiplier les différents prêts. L’objectif est d’obtenir un seul prêt et une seule mensualité à des conditions plus favorables. Le paiement mensuel est réduit, à un taux fixe et la durée du prêt est prolongée.

Existent-ils des frais pour renégocier son crédit immobilier ?

La réponse à cette question est évidemment oui. Une renégociation vous coûtera environ 500 € si vous ne devez pas apporter de modifications majeures au contrat. Le coût de la renégociation de votre prêt concerne principalement les frais de dossier. Les frais de dossier pour la renégociation d’un prêt immobilier désignent l’ensemble des coûts liés à la prise en charge du prêt par un établissement bancaire. Ainsi, lorsque vous renégociez avec votre banque, vous devez calculer les frais de dossier comme indiqué. Il peut s’agir d’une commission forfaitaire de 150 € ou de 1 % du montant du prêt, avec un maximum de 500 €.

frais pour renégocier son taux de prêt immobilier

En plus des frais de dossier, il y a aussi les frais de garantie. Il s’agit des coûts associés à votre hypothèque ou à votre garantie. La banque se porte garante au cas où vous ne rembourseriez pas le prêt. La plupart du temps, la commission de garantie se situe entre 0 et 5 % du montant du prêt.

Si vous avez choisi l’option hypothécaire, les frais de garantie peuvent être très élevés (exigence d’un notaire). Il faudra donc faire attention à ce que la concurrence vous propose. Dans le cas d’une renégociation, il s’agit de coûts qui ne changent pas. Puisque vous restez dans la même banque avec le même prêt hypothécaire à des conditions différentes, la garantie ne change pas.

Enfin, nous avons les IRA (indemnités de remboursement anticipé). Il s’agit de frais qui sont encourus lorsque vous changez de banque. Ils peuvent représenter jusqu’à 3 % du capital restant dû et un maximum de six mois d’intérêts. Si votre renégociation implique des changements importants dans votre prêt, la banque peut vous facturer des IRA. Ils sont négociables lors d’une renégociation, car la banque voudra vous garder, vous jouez la concurrence pour le plus grand profit.

Peut-on renégocier son crédit immobilier en plusieurs fois ?

Là encore, la réponse est oui, vous pouvez renégocier votre prêt autant de fois que vous le souhaitez, à condition bien sûr que votre banque y soit favorable. En effet, la loi française ne fixe aucune limite concernant le rachat ou la renégociation de prêts immobiliers. Même si vous avez déjà effectué un rachat ou une renégociation de votre crédit immobilier en 2019, rien ne vous empêche de réitérer le processus en 2020 si vous évaluez qu’il est suffisamment rentable pour vous et que la banque le voit de la même manière.

Quand renégocier son prêt immobilier ?

Avec un prêt à taux fixe, la mensualité se compose d’une partie du capital et d’une partie des intérêts. Cette répartition varie pendant la durée du prêt : Au début, la part des intérêts est plus importante, puis progressivement la mensualité se compose uniquement du capital restant dû. Il est donc plus intéressant pour vous de renégocier votre prêt lorsque les mensualités sont composées d’une plus grande partie de l’amortissement des intérêts, c’est-à-dire, idéalement, dans le premier tiers de la durée du prêt.

Compte tenu des taux d’intérêt attractifs actuels, votre banquier comprendra rapidement qu’il a tout intérêt à vous garder plutôt que de risquer que vous partiez et que votre prêt soit racheté par une autre banque. C’est un argument que vous pouvez faire valoir si vous avez l’impression que votre banquier ne semble pas emballé lorsque vous lui mentionnez l’idée de renégocier.

Ce changement ne nécessite qu’un simple amendement à votre contrat de prêt initial. Vous avez le choix entre garder les mêmes mensualités (donc raccourcir la durée de votre prêt) ou réduire vos mensualités (donc augmenter votre pouvoir d’achat chaque mois). De cette manière, vous pouvez réaliser des économies importantes sur le coût global de votre prêt.

Mais attention, il existe tout de même quelques conditions pour prétendre à une renégociation de votre prêt.

Les trois conditions pour y prétendre

Pour renégocier votre prêt, trois conditions principales doivent être remplies. La première est que vous devez être dans la première moitié de votre crédit immobilier.

La deuxième condition est que vous devez avoir au moins 0,70 ou même 1 point de différence entre le taux d’intérêt de votre prêt et le taux actuel pratiqué pour la même durée. Pour les prêts plus récents de plus de 300 000 euros ou d’une durée de plus de 20 ans, une différence de 0,70 point peut être décisive. Troisièmement, vous devez disposer d’un capital restant dû d’au moins 70 000 euros.

Une fois ces trois conditions remplies, vous pouvez entamer le processus en envoyant une lettre demandant la renégociation du prêt immobilier.

Renégocier son assurance emprunteur en même temps que son crédit immobilier

Lorsqu’il s’agit de taux et d’assurances immobilières, vous ne serez peut-être pas satisfait au début. Vous pouvez alors entamer une négociation avec votre banquier pour réviser le taux d’intérêt de votre prêt immobilier. Mais ce que beaucoup semblent ignorer, c’est la possibilité de renégocier l’assurance de votre prêt immobilier avec votre banque en même temps que le taux. Beaucoup ne savent pas que c’est possible et pourtant.

L’assurance emprunteur proprement dite n’est pas obligatoire en vertu de la loi. Elle se substitue à l’assuré en cas d’impossibilité de rembourser le prêt. Elle est donc nécessaire, mais elle peut être coûteuse. Si vous voulez économiser de l’argent, vous pouvez facilement le faire. Le taux d’intérêt change entre le moment où vous contractez le prêt et celui où vous vous rendez compte que le taux d’intérêt est en fait trop élevé par rapport aux taux du marché. Il est temps de prendre des mesures pour rendre cette assurance aussi rentable que possible. La renégociation de votre assurance emprunteur sera alors indispensable.

L’assurance emprunteur a pour but de prendre en charge temporairement le paiement des mensualités ou de rembourser le capital restant dû à la banque prêteuse. L’assurance de l’emprunteur représente un prix réel pour le souscripteur d’un prêt immobilier. En quelques années seulement, le prix de l’immobilier a augmenté de façon spectaculaire. Par conséquent, une renégociation est nécessaire. N’hésitez pas à recourir à cette pratique pour économiser de l’argent. Bien qu’elle soit coûteuse, cette assurance est fortement recommandée.

En fait, elle couvre principalement les situations suivantes : décès, perte totale et irréversible de l’activité indépendante, invalidité, incapacité temporaire totale ou permanente, perte d’emploi, etc. Il s’agit donc d’une garantie pour la banque, mais aussi pour la famille de l’assuré.

En l’absence de cette assurance et en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur, la banque a le droit d’entreprendre des démarches pour être remboursée : exiger la vente du bien, exercer son droit de suite grâce à l’inscription de l’hypothèque qu’elle a dû signer pour contracter son prêt immobilier, vente aux enchères si le bien ne trouve pas d’acheteur dans le délai imparti. En cas de décès de l’emprunteur, les enfants devront reprendre le prêt. Ainsi, la police d’assurance permet à votre maison d’être impérissable en cas de décès.

Vous conviendrez donc que cette assurance de prêt immobilier est très importante. Il est donc important que vous trouviez une police d’assurance qui offre un meilleur taux et une couverture plus élevée, également appelée couverture.

En renégociant votre assurance-crédit, vous pouvez également réaliser des économies importantes. En effet, cela vous permet d’obtenir une assurance moins chère tout en conservant le même niveau de couverture. Participer à la concurrence peut donc vous faire économiser plusieurs milliers d’euros, voire des dizaines de milliers d’euros, sur le coût total du prêt.

Pour obtenir une renégociation de votre assurance, certaines conditions doivent être remplies. En particulier, le nouveau contrat d’assurance doit présenter le même niveau de garanties que celui proposé par la banque. Dans le cas contraire, la banque peut refuser de vous accorder cette délégation. Mais si la même garantie est assurée, il est impossible que votre banque ne valide pas votre changement d’assurance.

Si le prêt immobilier a moins d’un an, la loi Hamon vous donne la possibilité de résilier votre contrat d’assurance. Pour ce faire, il suffit d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur au moins 15 jours avant l’expiration des 12 mois.

En revanche, si le prêt a plus d’un an, une autre loi, la loi Bourquin, vous donne la possibilité de renégocier votre assurance hypothécaire après la première année, à chaque anniversaire. Vous devez ensuite envoyé une lettre certifiée avec accusé de réception à votre assureur au moins deux mois avant la date d’expiration. Dans cette lettre, vous devez informer l’assureur de la date d’entrée en vigueur du nouveau contrat.

Conclusion

En résumé, lorsqu’on contracte un prêt, il est obligatoire de le rembourser. Mais des fois, les taux d’intérêts peuvent devenir vraiment pesants. Heureusement, il est possible de les renégocier afin de les allégé le plus possible. Mais attention, il ne faudra pas faire de confusion entre la renégociation de prêt et le rachat de prêt. Les deux étant des procédures bien différentes l’une de l’autre. Aussi, pour renégocier son prêt immobilier, certains frais sont applicables. Vous aurez la possibilité de renégocier à plusieurs reprises votre crédit immobilier tant que votre banque n’y trouvera pas d’inconvénient. Il faudra juste répondre à quelques exigences. Enfin, en plus du taux de votre crédit immobilier, il est possible de renégocier également et dans le même temps votre assurance de prêt immobilier.