Immobilier : les prix flambent en France

2022 commence sur les chapeaux de roues, les acheteurs se multiplient sur le marché immobilier et les prix ne font que grimper. Dans la plupart des villes françaises, les prix s’affolent, notamment dans l’ouest du pays.

Une année de tous les records

2021 aura été une année historique pour l’immobilier avec plus de 1 200 000 transactions contre 1 024 000 l’année passée. Les taux immobiliers très bas, en dessous de la barre des 1 % et les nombreux confinements ont permis aux Français de se pencher davantage sur la pierre. En effet, de plus en plus de Français investissent ou au moins sont intéressés par l’investissement locatif. Selon le Conseil supérieur du notariat (CSN), les investisseurs se sont éloignés des grandes métropoles pour faire leur nid dans les villes moyennes à fort potentiel. Un pari risqué, mais qui porte ses fruits. Avec une demande qui ne cesse de croître, les prix ont augmenté en 2021, une hausse de +9 % pour les maisons et +5,2 % pour les appartements selon le CSN. La baisse du nombre de logements va permettre au marché de se calmer, cependant, les prix eux ne devraient pas s’essouffler de sitôt.

Des prix immobilier en forte hausse

Dans les différentes régions de France, la hausse des prix couplée à la forte demande va s’intensifier fortement. Les écarts entre la province et l’île de France se consolident de plus en plus selon une enquête du CSN. En Île-de-France, les prix se stabilisent avec une stagnation sur l’année, cependant, la hausse en province est tout autre, entre +8 % et +9 % pour les appartements anciens. Pour les maisons anciennes, les écarts restent grands, mais moins importants.

Les prix s’orientent donc largement à la hausse dans les différentes métropoles. Deux grandes villes se démarquent au vu de leur augmentation fulgurante. Selon le Baromètre LPI-SeLoger, Tours est la ville ayant subi la plus forte croissance au niveau des prix au mètre carré. La ville accuse une hausse de +17,5 % avec un prix au mètre carré de 3 197 €. Suivi de très près par la ville du Roi René, avec une augmentation de 17,4 %. En effet, pour investir à Angers, la première ville où il y fait bon vivre, il faudra compter en moyenne 3 351 € du mètre carré. L’ouest de la France bouillonne au niveau des prix, on peut encore citer Brest qui figurait l’année dernière dans le top 5 des grandes villes où le prix de l’immobilier avait augmenté le moins vite. Une année plus tard, elle subit une hausse des prix du mètre carré de l’ordre de 14% selon le Baromètre LPI-SeLoger.

@partenairelocatif

LES OFFRES LES PLUS COMPÉTITIVES DU MARCHÉ

Des centaines d’offres comparées grâce à notre super comparateur, un seul but : vous offrir la meilleure pour votre projet immobilier ! Recevez en quelques clics une simulation gratuite pour  économiser des milliers d’euros.

Axa-Banque
banque-populaire
BNP-Paribas
boursorama-banque
Caisse_d_epargne
crédit_agricole
ing_direct
LCL
HELLOBANK
Logo crédit mutuel

Conclusion

L’accès à la propriété n’est pas chose facile et coûte de plus en plus cher. Un apport immobilier de plus en plus important est exigé. Les taux sont en légère hausse, mais restent très attractifs. La période reste favorable aux emprunteurs voulant concrétiser leurs projets immobiliers. Faire appel à un courtier en immobilier est la meilleure solution en ce moment. Obtenir les meilleurs taux auprès des meilleures banques afin de négocier un prix avantageux. Cela vous permettra d’économiser et de vous y retrouver avec cette flambée des prix de l’immobilier.